Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Réunion d’informations sur le projet de voie ferrée du projet Cigéo à Bure – Centre de Marbot à Bar-le-Duc.

2 février 20:00

Le Mercredi 2 février 2022 à 20h, au centre Marbot de Bar-le-Duc, se tiendra une réunion d’informations sur le projet de voie ferrée du projet Cigéo à Bure.

Un projet appelé « Modernisation de la ligne de fret Nançois-Tronville – Gondrecourt-le-Château » a fait l’objet d’une concertation publique en 2021 par le SNCF. Derrière ce projet officiellement géré par la SNCF, se cache l’Andra et son projet CIGEO d’enfouissement des déchets radioactifs à Bure.

Il s’agit en fait de la réhabilitation de l’ancienne voie de chemin de fer dont la vocation sera d’acheminer les déchets nucléaires ultimes à Haute Activité à Vie Longue et Moyenne Activité à Vie Longue actuellement entreposés dans des piscines près des centrales nucléaires notamment à La Hague. Aucune chance que cette ligne serve à transporter autre chose que des déchets nucléaires puisque les entreprises qui l’ont utilisée par le passé ont pour la plupart supprimé leurs voies et quai d’accès aux trains, faute d’intérêt de la SNCF pour qui l’opération de transport de fret n’aurait pas été rentable il y a encore peu !

Le choix des mots est important : la SNCF parle de ligne de « fret », pour faire moins peur ! Sa communication était d’ailleurs trompeuse : en témoignait l’illustration de son dépliant pour annoncer sa concertation : un paysage champêtre et un train zigzagant entre les arbres et contournant les pavillons : rien sur ce dessin ne laissait penser que ce ne seraient pas des trains de voyageurs mais des Castors — ces wagons de déchets radioactifs — qui circuleraient sous les fenêtres des maisons et pour plus de 100 ans !

Ce mode de transport n’est pas sans risque. Même si les temps d’exposition aux rayonnements émis par ces convois en mouvement seront assez brefs, il en résultera pour les riverains les plus proches des doses d’irradiation du fait de la fréquence des passages et de l’intensité des rayonnements émis. Ces convois seront les plus irradiants de tous ceux qui circulent déjà en France et si un train devait être bloqué sur les voies, les risques seraient encore bien plus importants pour les riverains.

Imaginons qu’un camion tombe de la RN4 sur les voies de chemin de fer à Ligny en Barrois et qu’un train, qui met 300 mètres pour s’arrêter d’après les documents SNCF, vienne percuter le camion… Il faudra alors beaucoup de temps pour dégager les voies (bien plus que les 2 heures légales annoncées). Quid des risques radioactifs pour la population de Ligny (NON, cela n’arrive pas que dans les films : il y a quelques années, un camion est bel et bien tombé de la RN4 et a écrasé une voiture qui circulait en contrebas dans Ligny sur l’axe principal vers Bar le Duc..). La probabilité qu’un accident survienne à un passage à niveau existe réellement tout comme celle d’un risque terroriste sur les voies. Des risques de pollution de l’eau existent également si les déchets tombaient dans le canal qui longe le chemin de fer ou dans l’Ornain (ça aussi c’est déjà arrivé, en 1976 un train de marchandises a percuté une traction avant d’heurter un pont et de tomber dans le canal de la Marne au Rhin !).

Dans le souci de préserver notre sécurité et notre environnement, et afin d’évoquer tous ces risques et nuisances, nous organisons une réunion d’information mercredi 2 février prochain à 20h00 à Bar le Duc au centre Marbot.

Le but est de vous informer sur ce que la SNCF ne vous dit pas, et sur ce que nous cache l’Andra. Cette conférence sera animée par le Collectif pour la Protection de la Vallée de l’Ornain, qui réunit des habitants préoccupés par ce sujet depuis la réunion publique organisée à Ligny en septembre 2021. Danièle Cour de la CRIIRAD sera présente pour l’occasion.