Projet Buses et Faucons

Etude de l’état et dynamique des populations de la Buse variable et du Faucon Crécerelle en Meuse

Ce projet vise à étudier l’état et la dynamique de la population de la Buse variable et du Faucon crécerelle sur deux zones témoins et réaliser une caractérisation de leur habitat.

2020, le début d’un projet…

Cette nouvelle étude naturaliste commencera en mars 2020 et se poursuivra sur plusieurs années. Un travail important de bibliographie sera effectué en parallèle des différentes actions.

Où sera menée l’étude ?

Le site d’étude sera situé dans la région Grand-Est sur le département de la Meuse. Deux zones d’une superficie d’environ 5km² chacune seront sélectionnées pour l’étude. Le choix des sites se fera en fonction des habitats les plus représentatifs du territoire meusien (plaines agricoles avec activités d’élevage, forêts, cours d’eau, vergers). L’une sera sélectionnée près du siège de l’association (Bar-le-Duc) et une autre dans les environs de Commercy.

Plusieurs critères étudiés

  • L’état et la dynamique des populations au fil des années, sur les deux secteurs identifiés (moyenne de 5 km²/secteur)
  • les domaines vitaux des individus identifiés
  • l’âge et le sexe des rapaces identifiés
  • les variations de plumage chez les Buses
  • le comportement de certains individus (individu en couple et isolé)
  • intégrer le maximum de dimensions environnementales (caractérisation et évolution des habitats, météorologie, etc.) pour comparer les données recueillies avec l’état des populations des deux espèces.

Mieux connaitre le milieu pour mieux le préserver

Dans l’optique de mieux connaître ces deux espèces, la caractérisation de l’habitat aussi appelée assolement permettra d’évaluer les impacts des activités humaines en cartographiant assez précisément l’habitat qu’exploitent les espèces. L’assolement est aussi un bon indicateur de la richesse spécifique que peuvent héberger les différents habitats types. Globalement, le type de culture et d’occupation du sol sera déterminé sur chacune des parcelles indiquées sur les cadastres communaux. Les linéaires de haies et les arbres isolés seront aussi identifiés. Ce travail de cartographie sera réalisé d’année en année pour prendre en compte les évolutions et changements des habitats.

Un nouvel outil de suivi

Pour étudier le plumage (et variation) des Buses, un « Buseoscope » sera créé. Cet outil consiste à collecter plusieurs photos des individus et les comparer d’une année sur l’autre pour ainsi assurer un suivi individus.

Un projet sur 10 ans

Le projet à pour objectif de durer sur 10ans. Une durée minimale nécessaire pour évaluer l’évolution de la dynamique des populations de ces deux espèces.

Un rapport de suivi sera réalisé dès la première année et complété d’année en année.


Référent du projet :

Sébastien LARTIQUE
Sébastien LARTIQUE

Chargé de mission Faune / loup
animateur nature, responsable des projets de médiation et concertation autour de la cohabitation entre les activités humaines et la faune.
Portable : 06 75 40 22 55